L'Art'cherche - Toiles de Mer -  affiche - 2018

Depuis le 1er avril 2018, dans le cadre de la troisième édition de l'Art'Cherche, en partenariat avec la Mairie de Banyuls-sur-Mer, l'Observatoire Océanologique a le plaisir de présenter sur l'esplanade Albert Sagols, l’exposition annuelle et inédite « Toiles de Mer ».

125 ans après la 1ère image sous-marine mondiale de Louis Boutan, en baie de Banyuls, « Toiles de Mer » rassemble de superbes photographies sous-marines réalisées par Bruno Hesse, plongeur professionnel à l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer.

125 ans de photographies sous-marine

L'Art'cherche - Toiles de Mer - panneau histoire - 2018
La mer, ce spectacle à couper le souffle, sans cesse célébrée par les poètes et les écrivains... Relisons Mme de Staël : « Le spectacle de la mer me fait toujours une impression profonde, elle est l’image de l’infini qui attire sans cesse la pensée, et dans laquelle sans cesse elle va se perdre ».
Tous ont exprimé le mouvement, le constant changement, la force et la douceur... Mais sous la mer ? Qui va sous la surface ? Qui peut témoigner des merveilles indicibles, des saphirs, des joyaux, des trésors d'étrangeté et de mystère ? C'est à cette découverte que nous vous invitons avec nos chercheurs et nos plongeurs...
Dans le cadre de la 3ème édition de l’Art’cherche, venez avec nous sous la surface, venez partager notre émerveillement toujours bien présent depuis la création du Laboratoire Arago et depuis la première photo sous-marine mondiale de Louis Boutan réalisée en 1893 en baie de Banyuls...
Vincent Laudet, Directeur de l'Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer.

Deux plongeurs professionnels, Jean Claude Roca et Bruno Hesse, encadrent la pratique de la plongée à l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer.

Les plongées à l’air se déroulent dans la frange côtière, pour la plupart entre 0 et 50 m de profondeur. Il est possible d’intervenir au large, et dans ce cas des infrastructures spéciales doivent être mises en place.

Il s’effectue environ 300 plongées par an dans le périmètre de Banyuls et de la Réserve Marine. Les plongeurs du Service des Moyens à la Mer sont susceptibles de se déplacer dans le cadre de missions plus lointaines pour les besoins de la recherche ou de la pédagogie de la plongée.

Les principales activités des plongeurs sont liées à la sécurisation de la plongée, l’accueil et encadrement de plongeurs scientifiques, de stages de formation de plongeur scientifique du CNRS, l’appel aux technologies sous-marines, les mises en place et le suivi de matériel scientifique et les prises de vues sous-marines.

L'art et la science se mélangent parfaitement quand il s'agit de photographie.

L'Art'cherche - Toiles de Mer - panneau remerciement - 2018
Ce n'est que plus tard que le potentiel de la photographie est utilisé par la science, principalement en raison de l'objectivité avec laquelle la photographie reproduit la réalité.
Sous l'eau, les scientifiques sont les premiers à utiliser la photographie. Comme cela arrive souvent en science, de grandes avancées sont faites lorsque les techniques développées dans un domaine sont appliquées dans un contexte différent. C'est le cas des scientifiques marins, qui plus que d'autres ont ressenti le besoin d'enregistrer et de ré-analyser ce qu'ils ont vu sous l'eau.
Ce n'est donc pas une coïncidence si la première photo sous-marine a été prise par un biologiste marin, Louis Boutan, qui a « simplement » étanchéifié une chambre photographique normale.
Depuis lors, la photographie est devenue l'un des outils les plus communs pour les biologistes marins.
Mais il y a un cœur artistique chez tout scientifique, et en fait les premières photos prises par Louis Boutan ne rapportent pas qu’une collecte de données, ni qu’une étude morphologique de certaines espèces marines, mais aussi un plongeur près d'une prairie de Posidonia oceanica.
C'est donc l'œil derrière l'objectif qui fait la différence entre une photo artistique et une photo scientifique. Les scientifiques ont besoin de recueillir des données et le temps limité qu'ils peuvent enregistrer dans l'eau. L'artiste utilise le même instrument, mais a des besoins différents et dépeint des émotions et des sensations.
Aujourd'hui, avec le progrès technologique, la photographie sous-marine est devenue une activité à la portée de tous ceux qui savent plonger, mais reste un outil indispensable et irremplaçable pour les scientifiques qui étudient la mer, de sorte qu'il est très rare de voir un biologiste marin plonger sans appareil photo.
Lorenzo Bramanti, Chargé de Recherches CNRS

Bibliographie :

Contact:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Achat de cartes postales et produits dérivés au Biodiversarium.

Observatoire Océanologique
de Banyuls-sur-Mer
1 avenue Pierre Fabre
66650 Banyuls-sur-Mer
logo Sorbonne Université LOGO CNRS 2019 BLANC
logo embrc blanc
Nos projets de développement sont soutenus par :
logo etat RFlogo cperlogo Sorbonne Universitélogo L'Europe s'engageLogo UE textelogo region occitanie