Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Observatoire océanologique de Banyuls sur mer
Laboratoire Arago

Pollution plastique des Océans : comment inverser la donne ?par Jean-François GHIGLIONE

L’homme génère des quantités croissantes de plastique, dont 10% termineront leur vie dans les Océans. On estime qu’en 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les Océans. La pollution est telle que l’on considère le plastique comme un marqueur géologique de l’ère de l’Anthropocène. Comment les organismes font-ils face à cette pollution et comment les scientifiques étudient leur impact sur l’environnement ? Quelles solutions sont envisagées pour inverser la donne ?

Portrait du conférencier

Jean-François Ghiglione est directeur-adjoint de l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer. Spécialiste en écotoxicologie microbienne, il étudie les microorganismes qui colonisent et dégradent les plastiques en mer. Il est membre fondateur du groupement de recherche sur le devenir des plastiques en milieu aquatique (GDR Polymères et Océans) et il est consultant pour la société Plastic@Sea. Il est l’auteur de plus de 70 publications scientifiques sur le sujet. En 2018, il a participé à 29 communiqués de presse, 10 conférences publiques et 12 émissions de radio/télévision.

26/11/18

Traductions :