Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Observatoire océanologique de Banyuls sur mer
Laboratoire Arago

Némo : pas seulement la star des studios Pixar - Des microbes dans les Océanspar Natacha ROUX et Olivier PEREIRA

Ce mois-ci deux conférences en une.

Némo : pas seulement la star des studios Pixar par Natacha Roux

Vous connaissez tous les fabuleux voyages de Némo et de Dory ? et bien ils se passent à peu prés la même chose dans les récifs coralliens. Sauf que ce ne sont pas les adultes qui voyagent, mais leurs petits. Chahutées dans les courants, livrées à elles mêmes dans l'immensité bleue de l'océan, les larves de poisson-clown vont devoir parcourir des kilomètres avant de revenir vers un récif où elles vont pouvoir grandir pour devenir des adultes. C'est en utilisant de supers pouvoirs qu'elles vont être capables de s'orienter et de trouver un récif puis leur futur habitat. Je vais donc, à l'occasion de ces conférences grands publics vous montrer que Némo est aussi une star dans le monde de la recherche.

Portrait du conférencier

Natacha Roux est étudiante en troisième année de thèse à l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer, au laboratoire de Biologie Intégrative des Organismes Marins (BIOM). Sa passion pour le milieu marin, qui est née ici même à Banyuls, l’a conduite à s’orienter dans le milieu de la recherche afin d’effectuer une thèse. Son sujet porte sur l’étude d’un poisson bien connu : le poisson-clown. Plus précisément, Natacha Roux s’intéresse au développement des larves et comment celles-ci se métamorphosent en juvénile. C’est une étape particulièrement importante puisqu’elle permet la survie des jeunes poissons dans les récifs coralliens.

 

Des microbes dans les Océans par Olivier Pereira

L’écologie  microbienne,  discipline  relativement  jeune  tend  à  définir  la  place  et  le  rôle  des  microorganismes  dans  un  habitat  ainsi  que  les  relations  qu’ils  entretiennent  avec leur environnent. Même si l’homme n’a longtemps accordé que très peu d’importance à ce  qui  est  invisible  à  l’œil  nu  ou  même  si  actuellement  beaucoup  stigmatisent  les  microorganismes  comme  des  entités  pathogènes  nuisibles,  le  monde  microbien  a  en grande partie façonné notre environnement et participe activement à son équilibre. Ils seraient également à l’origine de l’apparition et de l’épanouissement de la vie sur Terre. Présents  partout,  ces  microorganismes  unicellulaires  auraient  été  pendant  3  milliards  d’années  les  seules  formes  de  vie  sur  Terre.  L’eau,  essentielle  à  toute  forme  de  vie, recouvre  plus  de  70  %  de  notre  globe.  Véritable  réservoir  de  microorganismes,  les  océans sont le siège d’une multitude de réactions biologiques résultant de l’activité de ces microbes. Cette conférence illustrera l’importance du monde microbien marin dans l’équilibre  et  le  fonctionnement  de  notre  planète.  Les  moyens  d’études  seront  abordés  sous forme d’exemples de travaux de recherches récents. 

Portrait du conférencier

Olivier Pereira est doctorant au laboratoire LECOB (Laboratoire d’Ecogéochimie des Environnements Benthiques) à l'Observatoire Océanologique de Banyuls. Il a suivi un cursus universitaire orienté sur la microbiologie, la biologie cellulaire et moléculaire. Passionné par le monde microbien il s’est spécialisé dans la microbiologie environnementale lors de son master, qu’il a complété par une maîtrise de bio-­‐informatique avant de commencer sa thèse à Banyuls. Actuellement en 3e année de thèse, il étudie un groupe de microorganismes marins non cultivés (les Euryarchaeota) par diverses méthodes de bio-­‐informatique et de biostatistique afin de formuler des hypothèses quant à leur rôle dans l’environnement.   

18/06/18

Traductions :