Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Observatoire océanologique de Banyuls sur mer
Laboratoire Arago

Vrai droitier ou faux gaucher : pourquoi le cerveau des animaux est-il asymétrique ? - 4 décembre 2019par Sylvie Mazan

A l'instar de tous les bilatériens, les humains présentent une apparence largement symétrique entre la droite et la gauche. Cette symétrie n'est cependant pas parfaite : nous savons tous que nos organes viscéraux ont une disposition asymétrique. Notre cerveau présente également des asymétries, comme l'ont révélé il y a plus d'un siècle des études ciblées sur des régions contrôlant des processus cognitifs élaborés, tels que le langage. Ces données ont longtemps nourri l'idée selon laquelle les asymétries cérébrales seraient une spécificité humaine, liée à la supposée supériorité de nos semblables en matière de cognition. Mais cette vision est-elle fondée sur des réalités scientifiques, ou plutôt l'expression anthropomorphique de notre manque de connaissances ?

La conférence retracera un cheminement scientifique qui, à travers la diversité des espèces et la richesse de leurs processus cognitifs, questionne l'origine et la signification biologique des asymétries cérébrales, et remet complètement en question les vues traditionnelles.

Portrait du conférencier

Sylvie Mazan est directrice de recherches au CNRS et elle dirige une équipe à l'Observatoire Océanologique de Banyuls. Après des études de mathématiques et physiques, elle s'est tournée vers la biologie moléculaire et la génétique du développement, dans ses aspects évolutifs. A travers l'étude de modèles chondrichtyens et cyclostomes (poissons cartilagineux et agnathes), les travaux conduits dans son équipe visent à éclairer l'origine des vertébrés et les mécanismes qui sous-tendent la diversité de leurs caractéristiques morphologiques, dont les asymétries du cerveau.

28/11/19

Traductions :