Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Observatoire océanologique de Banyuls sur mer
Laboratoire Arago

Apollon : un laser pour la physique en lumière extrêmepar Mickael GRECH

Les lasers occupent une place importante dans notre vie quotidienne, l'industrie ou la médecine.

Sujets de recherche et de développements technologiques, ils sont également un formidable outil de recherche.

Cette conférence est dédiée à un type de laser bien particulier, les lasers ultra-courts de très grande puissance, et notamment au laser Apollon.

En cours de développement sur le Plateau de Saclay, au sud de Paris, Apollon délivrera une puissance lumineuse inégalée sur des temps de quelques dizaines de millionièmes de milliardièmes de secondes.

Laser de l'extrême, Apollon ouvrira de nouvelles voies de recherche, de l'accélération de particules à des vitesses proches de celle de la lumière à la création de sources de lumière ultra-brèves ou encore la création - en laboratoire - de conditions proches de celles rencontrées en astrophysique.

Il permettra en outre d'étudier la matière soumise à un rayonnement extrême, dans des conditions où se mêlent relativité restreinte et mécanique quantique, et ou cohabitent matière et anti-matière.

Cette conférence a pour but de vous présenter, de manière simple, les mécanismes de base de cette physique, les nombreuses applications du laser Apollon, mais aussi les méthodes de travail des physiciens prenant part au projet Apollon, lesquelles reposent sur les trois piliers de la physique moderne : l'expérimentation, la simulation numérique sur super-ordinateurs et l'étude théorique.

Portrait du conférencier

- depuis 2012 : Chargé de Recherche au CNRS dans le groupe "Théorie & Simulation" du Laboratoire d'Utilisation des Lasers Intenses (LULI). LULI, Ecole Polytechnique, Palaiseau, France.

- de 2007 à 2012 :  Post-doctorant à l'Institut Max Planck pour la Physique des Systèmes Complexes, Dresde, Allemagne. Co-responsable du groupe théorique d'optique non-linéaire et relativiste de 2009 à 2012.

- de 2003 à 2007 : Doctorant au Centre Lasers Intenses et Applications, Université de Bordeaux, France.

21/08/18

Traductions :