Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Observatoire océanologique de Banyuls sur mer
Laboratoire Arago

Art et Science : Et dans la nuit brillent nos yeux

"Fermer les yeux pour voir". C'est en partant de cette phrase de James Joyce que l'artiste plasticienne française Elodie Lefebvre et Théo Mota, biologiste brésilien et professeur à l'université du Minais Gerais, spécialiste de l'apprentissage et de la mémoire de la perception visuelle chez l'insecte, ont collaboré dans le cadre d'une résidence de création en France comme au Brésil.

 

Elodie Lefebvre partagera avec le public de Banyuls/Mer les interrogations qui ont fondé cette rencontre : interroger les frontières de notre perception en redéployant nos représentations du réel. L'animal vient incarner le lieu de l'altérité.

 

Ce sera également l'occasion d'exposer la relation particulière de deux disciplines, artistique et scientifique qui ici dialoguent formellement en détournant des protocoles de reconnaissance et d'apprentissage visuel utilisés dans le domaine scientifique pour les incorporer à l'ossature de l'oeuvre, relevant simultanément la valeur de quête et la dimension spéculative de la recherche.

 

Portrait du conférencier

Le duel est récurrent dans le travail d'Elodie Lefebvre. Vie/mort, désir/refus, apparition/disparition, elle met en tension ces différents axes et explore leurs interstices faisant exister un hors champs du monde sensible. La diversité des outils : la vidéo, l'installation, le volume, le dessin, déploie une image multiforme de son univers. Son parcours est jalonné de différentes collaborations, avec le monde de la danse contemporaine en lien avec des chorégraphes de dimension internationale : Ea Sola, Bernado Montet, Germaine Acogny... mais il est également en relation avec le monde de la recherche scientifique, porte d'entrée privilégiée pour se saisir des nouvelles modalités du monde qui nous entoure.

Sophie Sanchez (sophie.sanchez @ obs-banyuls.fr) - 11/07/16